bancote2.jpg
bancote.jpg

Menu principal



Entretien chaudière

La SARL DE CLERCQ - PROSPER assure également le dépannage, l'entretien de vos de vos appareils de

chauffage. Elle vous propose d'ailleurs des contrats d'entretien. Elle s'occupe également du ramonage de

vos cheminées.

Entretien d'une chaudière : quelles sont les règles ?

L'entretien d'une chaudière a pour but essentiel d'éviter les risques d'intoxication au monoxyde de carbone.

Ce gaz est invisible et inodore. Il provoque des maux de tête, des nausées et des vertiges et peut être

mortel. Il est causé par un appareil mal entretenu associé à une mauvaise aération du logement.

À savoir :

En cas de soupçon d'intoxication, il faut aérer les locaux, arrêter les appareils à combustion et appeler

les secours.

Chaudières concernées

Toute chaudière dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts doit faire l'objet d'un

entretien tous les ans

- au fioul
- au gaz
- au bois
- au charbon
- multicombustibles

Qui doit exécuter cet entretien ?

L'entretien d'une chaudière doit être effectué par le chauffagiste de votre choix.

Cet entretien consiste :

- en la vérification de la chaudière

- son nettoyage et son réglage,
- ainsi qu'une évaluation des polluants atmosphériques.

Le professionnel doit remettre une attestation d'entretien au locataire dans un délai de 15 jours

suivant sa visite. Ce document doit être conservé pendant 2 ans au moins pour la présenter :

- en cas de demande du bailleur

- l'assurance en cas de sinistre

À l'issue de l'entretien, le professionnel doit également donner des conseils :

-sur le bon usage de la chaudière

-les améliorations possibles de l'ensemble de l'installation de chauffage

-et l'intérêt éventuel du remplacement de la chaudière.

Ramonage obligatoire : la réglementation

Définition

Le ramonage permet d'éliminer les suies et les dépôts du conduit de cheminée via le nettoyage

de sa paroi intérieure. Il doit être effectué par un professionnel. La durée de l'intervention est

généralement d'une vingtaine de minutes. Elle varie toutefois en fonction de la taille de l'installation.

Le ramonage permet notamment de prévenir les risques d'intoxication au monoxyde de carbone

ou d'incendie du conduit de cheminée.

Obligations

La réglementation applicable au ramonage des cheminées est fixée au niveau local par le biais

d'un arrêté préfectoral. Ces règles figurent dans le règlement sanitaire départemental de la commune

où vous habitez. Ce document prévoit au minimum que les conduits de fumée des cheminées en

fonctionnement doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période de

chauffe. Cependant, l'arrêté préfectoral qui fixe le contenu du règlement peut prévoir des

règles plus strictes.

Locataire ou propriétaire ?

La ramonage est accompli par le syndic pour les conduits collectifs, et par l'occupant pour les

conduits individuels. En cas de location, c'est donc le locataire du logement qui doit faire

effectuer le ramonage (comme pour l'obligation d'entretien de la chaudière).

Amende

Le fait de ne pas respecter les obligations imposées par la réglementation expose au paiement

de l'amende forfaitaire prévue pour les contraventions de 3e classe.

Coût

Le ramonage doit être réalisé par une entreprise qualifiée. En fonction de la taille et de l'encrassement

du conduit, de votre région et du professionnel choisi, le coût d'un ramonage peut varier du simple au

double. Son prix est variable selon la nécessité ou pas d'intervenir par le toit (obligation de présence

de 2 personnes pour des problèmes de sécurité).

Certificat

Lorsque l'opération est accomplie, le ramoneur doit remettre un certificat de ramonage à l'occupant

ou au propriétaire. Ce document atteste que le ramonage a bien été effectué. Il doit être gardé

précieusement jusqu'au prochain ramonage. Il pourra notamment vous être utile vis-à-vis de votre

assureur en cas de sinistre dû à un incendie dans votre habitation.